La compagnie Sijozdir

En 2017, venez découvrir la pièce «Vous avez dit bizarre, docteur Asperger», présentée par la compagnie Sijozdir, écrite par Hélène Liévois, fondatrice de la Clé de Phare, et avec Anna Sorel, comédienne autiste Asperger.

A Vienne en 1943, une jeune fille autiste rencontre le Dr Asperger. Sa théorie sur l’autisme va aider Anastasia à affirmer sa différence à ses risques et périls, dans cette période trouble de la 2ème guerre mondiale. Elle surmontera avec fraîcheur, candeur et impulsivité une série d’épreuves et sera amenée à faire des choix dont elle ne mesurera pas toutes les conséquences.

Les dates en 2017

Samedi 10 Juin

Sérent: Salle des Fêtes, à 20h

Lun 29 Mai

Vannes : Palais des Arts et des Congrès Salle Ropartz, à 19h

Samedi 13 Mai

I.P.C de Chatou, à 20h

Dimanche 14 Mai

I.P.C de Chatou, à 15h

Affiche pièce de théâtre

Le livre d’or

« J’ai eu l’occasion de voir, le 22 janvier dernier, la pièce de théâtre « Vous avez dit bizarre, Dr Asperger ? », présentée par la compagnie Sijozdir de l’association La Clé de Phare. Cette pièce traite de l’autisme. Sur scène, deux actrices: Hélène Lievois, auteure de cette pièce et Anna Sorel, une jeune fille autiste. J’ai été émerveillée par le jeu d’Anna qui est une excellente comédienne et très intéressée par l’histoire qui se situe pendant la seconde guerre mondiale, en Autriche, sous l’occupation allemande – la période n’est pas anodine-. Ce spectacle m’a touché, ému, et je suis repartie heureuse de ce beau moment partagé ! La discussion ensuite, m’a éclairée sur l’autisme. Les jeunes ont parlé de leur handicap avec beaucoup de simplicité et de vérité.
Je ne peux que conseiller, inciter à aller voir cette pièce. Ce genre de spectacle est utile pour sensibiliser le public à la différence. BRAVO! »
Chantal NOEL
« Bravo, c’est juste et talentueux. Une émotion vraie, intense pour des personnes dites sans expression affective. »Signature Dr Tuffreau
Dr René Tuffreau

Se sentir différente et pouvoir le référer à l’état reconnu par le docteur Asperger, c’est la découverte d’Anastasia durant ces scènes de tension extrême entre elle et sa mère, tension accentuée par les circonstances prégnantes du nazisme, cadre de cette pièce.
Anastasia est obsédée par ses idéaux altruistes et se met en danger tandis que sa mère, tourmentée par les circonstances, tente de la protéger tout en s’interrogeant sur les attitudes de sa fille . Et le spectateur en ressent comme un malaise…
Et c’est ainsi qu’Anna Sorel, la jeune actrice nous introduit dans l’étrangeté qu’elle vit au quotidien: Autiste Asperger elle même, elle revendique cet état et nous trouble par la  justesse de son interprétation. Nous la ressentons « bizarre » sans pouvoir définir ce malaise.
J’avais assisté à une première représentation il y a quelques mois et, intriguée par cette situation ambiguë d’artiste et de sujet de la pièce , je suis revenue au théâtre.
Anna l’actrice a beaucoup progressé depuis ses débuts sur scène, et Anastasia y a gagné en authenticité. Et au cours de l’échange  qui suit entre  le public, Anna, Hélène Liévois et  l’équipe qui les entoure,  nous nous apprivoisons. Émouvante de sincérité, Anna se révèle, parle de ses aspirations , des étapes  qu’elle a franchies pour se comprendre, moduler ses réactions et éclaircir le mystère de son autisme qu’elle assume courageusement.

Maryvonne Ferrard

Pièce écrite par Hélène Liévois en s’inspirant des compétences d’imitatrice d’Anna Sorel.

Bien que le sujet soit grave, l’humour, la drôlerie et l’émotion sont présents tout au long de la représentation.

Nous avons été impressionnés par la qualité de jeu des actrices et particulièrement par celui d’Anna Sorel, jeune comédienne autiste.

Pour clôturer la soirée, un moment d’échange nous a permis de connaître le parcours de cette jeune fille et ainsi de mieux comprendre ce handicap.

Nous avons quitté la salle remplis de belles d’émotions…..